Ce texte signé par Doris Provencher, directrice générale de l’AGIDD-SMQ, a été publié dans Les Cahiers de PV, revue de l’Association québécoise Plaidoyer-Victimes (mars 2011).

Lorsqu’on se penche sur l’histoire de la folie, on ne peut qu’être frappé par la violence physique et psychologique vécue par des personnes différentes et souffrantes. Malgré tout, de nos jours, notre société pose la question de la folie d’abord en terme de sécurité en raison du mythe qu’un problème de santé mentale engendre de la violence. Ainsi, les personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale subissent du contrôle social.

Télécharger

Commencez à taper et appuyer sur Entrée pour effectuer une recherche