MONTRÉAL, le 9 octobre 2015 – En faisant de la primauté de la personne la valeur première du Plan d’action en santé mentale 2015-2020, le Ministère de la Santé et des Services sociaux reconnaît que le respect des droits pose problème encore aujourd’hui et met en place des mesures pour remédier à la situation. Pour l’Association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ), le retour du concept de la primauté de la personne –il était présent dans la Politique de santé mentale de 1989- est lourd de signification et porteur d’espoir.

Télécharger

Commencez à taper et appuyer sur Entrée pour effectuer une recherche