Doris Provencher, directrice générale de l’Association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ) sera disponible pour entrevue à compter de 10h30 (cellulaire : 514 770-2728).

L’Association déplore les faussetés qui circulent déjà sur les soins en santé mentale et qui ravivent les préjugés dont sont victimes l’ensemble des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale. Depuis de longues années, l’AGIDD-SMQ indique que la santé mentale est le parent pauvre de notre système de santé et préconise une diversité de services pour une diversité de personnes, dans un esprit non coercitif, en valorisant le travail réalisé sur le terrain par les ressources communautaires. L’Association est au nombre de ceux qui revendiquent la psychothérapie gratuite, sans la nécessité de diagnostic pour y accéder. Elle croit en une réelle promotion/prévention, en agissant sur les déterminants sociaux de la santé, afin de freiner la détérioration des problèmes de santé mentale qui ne sont pas une fatalité.  Récemment, elle a de nouveau réclamé une commission parlementaire sur les soins et le respect des droits en santé mentale.